Paul de Pignol : Dessins et sculptures

 
 

Text

20/02/2010

le chant sacré de gaïa

Zoe Balthus


10/09/2006

Elle suinte...

Ileana Cornea


03/06/2003

exposition galerie Lillebonne , Nancy

paul de pignol

Fabrice Lebée

Fabrice Lebée

Fouiller l’intérieur du corps par effraction volontaire pour l’ouvrir au sens d’une altérité retrouvée, et non plus dans une quête « de la fonction du schéma, c’est-à-dire du pouvoir de la forme », telle est l’herméneutique d’une anthropologie moderne vue au travers de l’oeuvre de Paul de Pignol. L’homme moderne de Botticelli s’envisageait au centre ; Paul de Pignol le remet dans l’axe. Un champ nouveau se libère dans la matière informe des Vénus et déborde infiniment celui d’une problématique ontologique. Ici, l’essence divine se porte dans l’altérité qui nous prédispose au sens…. Le propos de Fabrice Lebée est illustré par 48 planches pleine page en couleurs représentant les oeuvres analysées.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour en savoir plus :

http://www.editionsdenface.com


(22/06/2007)